Post-édition de la traduction automatique

La technologie de traduction automatique a sensiblement progressé au cours des dernières années. Toutefois, elle ne peut pas encore remplacer le jugement éclairé d’un traducteur humain. En raison des variations infinies dans presque toutes les langues, la traduction automatique ne peut pas (et ne pourra probablement jamais) être en mesure de détecter et d’effectuer la traduction appropriée dans tous les cas. Par conséquent, pour assurer la fiabilité d’une traduction issue d'une traduction automatique, la post-édition est nécessaire dans la plupart des cas.

Chez Trusted Translations, nous avons des linguistes spécialisés formés spécifiquement à la post-édition des traductions générées automatiquement. Nos post-éditeurs spécialisés utilisent leur expérience, non seulement pour corriger la production générée, mais aussi pour améliorer la future production de traduction automatique.

Avec les outils technologiques appropriés en place, le processus de post-édition permet d’améliorer la qualité d’un projet de traduction actuel et d’accroître l’efficacité et la précision du moteur de traduction automatique pour les projets futurs.

Processus de traduction et de post-édition

Les processus de traduction et de post-édition d’un contenu généré automatiquement sont tout à fait différents, chacun nécessitant des compétences et une formation distinctes. Lors de la traduction, les traducteurs humains suivent normalement le processus suivant:

  1. Ils lisent soigneusement le contenu-source.
  2. Ils formulent la traduction en interne (c’est-à-dire, dans leur cerveau).
  3. Ils saisissent ensuite la traduction dans un logiciel ou une interface informatique.

En fonction du contenu et du projet, le traducteur peut éditer le texte immédiatement, effectuer des recherches supplémentaires ou y revenir plus tard lorsque l’ensemble du texte a été traduit. Le processus peut varier légèrement, mais ces trois étapes sont normalement impliquées.

Pour la post-édition d’un contenu traduit automatiquement, le processus est différent et comporte les étapes suivantes:

  1. Une phrase ou un segment de la production de la TA est lu.
  2. La production de la TA est comparée au texte-source.
  3. Les post-éditeurs appliquent une certaine forme de jugement de qualité à chaque segment, en fonction d’instructions explicites.
  4. Des décisions rapides sont prises pour déterminer si la traduction est correcte.
  5. Ils améliorent le texte, ou
  6. Ils le traduisent à nouveau (suivant le processus de traduction détaillé ci-dessus).

Comme vous pouvez le constater, le processus de post-édition d’un contenu généré automatiquement est tout à fait différent d’un processus de traduction classique et nécessite une formation et un ensemble de compétences spécifiques. Chez Trusted Translations, nous maîtrisons ces différences et disposons d’équipes de linguistes formés spécifiquement à la post-édition de contenu de TA.

Post-édition humaine et traduction humaine

Il y a une différence significative en termes de compétences et d’approche relativement à l’édition des traductions humaines par rapport aux traductions générées automatiquement. En général, les types d’erreurs que l’on trouve dans les traductions humaines diffèrent grandement de celles trouvées dans un texte traduit automatiquement. Par exemple, les traductions automatiques sont souvent plus précises lors de la traduction de valeurs numériques. En revanche, les traductions automatiques ont tendance à produire des phrases maladroites.

Les traductions humaines, elles, réussissent souvent mieux à produire une rédaction plus naturelle, avec moins d’erreurs de contexte et de signification, tout en étant plus sujettes aux erreurs de traduction des valeurs numériques. Chez Trusted Translations, nous formons nos post-éditeurs de traduction automatique à reconnaître ces différences et à utiliser nos outils exclusifs pour améliorer le rendement. De plus, nos outils aident l’éditeur à retraduire les phrases maladroites de sorte à « entraîner » le moteur de traduction automatique pour améliorer sa production future.

Post-édition et pré-édition

La post-édition ne doit pas être confondue avec la pré-édition. La pré-édition fait référence à la préparation nécessaire avant le lancement d’un texte particulier dans un outil de traduction automatique. Il s’agit d’examiner le contenu pour rechercher les erreurs de base, signaler un certain contenu à traduire d’une certaine manière (ou à ne pas traduire du tout), et optimiser la mise en page. Cette préparation, en amont de l’utilisation de l’outil de traduction, peut largement améliorer la production et est considérée comme une étape essentielle dans la plupart des projets de traduction automatique.

Intégrer un processus efficace de pré-édition peut fortement améliorer le rendement, ce qui facilite le travail des post-éditeurs et leur permet de produire une traduction de qualité. La technologie de traduction automatique ne cessant de s’améliorer, il devient essentiel de posséder les compétences humaines nécessaires à la fois dans les processus de pré-édition et de post-édition pour produire des traductions de qualité.